RDC : La validation de ses outils de gouvernance, le Cadre de Concertation National de la Société Civile RDC en Atelier plénière à Kinshasa.

C’est ce lundi 9 novembre 2020 dans la matinée, a l’hôtel KAMPO de Kinshasa que se retrouvent la Coordination Nationale et les Présidents Provinciaux du CCNSC pour un atelier plénière d’adoption et de validation des textes et outils de gouvernance de cette faîtière regroupant les plate formes, réseaux, dynamiques et organisations de la société civile en RDC.

Faisant suite aux assises du Deuxième Forum National du PULLMAN qui s’est tenu du 26 au 30 novembre 2019, cette activité vise à renforcer les capacités institutionnelles du Cadre de Concertation en lui dotant des textes juridiques et des outils de gouvernance adéquats, de valider les textes et les outils de gouvernance conformément aux résolutions du deuxième forum national ayant demandé donné mandat à la plénière des présidents pour clarifier, valider et adopter les textes juridiques et de gouvernance.

Le Coordonnateur du Cadre de Concertation National de la Société Civile Me Patient BASHOMBE explique qu’il faut à tout prix le renforcement institutionnel à travers les textes juridiques et les outils de gestion adéquats en vue de permettre au Cadre de Concertation de se positionner en
« interlocuteur incontournable et valable »
pour participer activement à la définition et à la mise en œuvre des politiques publiques qui rencontrent les besoins et les priorités de la population.

«De manière spécifique, cette activité vise entre autres à présenter et valider les options émises lors du deuxième forum pour un incorporation dans les statuts et règlement intérieur, adopter article par article les statuts et les règlement intérieur, adopter et valider le manuel des procédures, actualiser la feuille de route du Cadre de Concertation National de la Société Civile », explique Me Patient Bashombe, espérant qu’un communiqué final sanctionnera l’atelier pour marquer l’unité de la Société Civile.

Il en a profité pour remercier l’Union Européenne à travers l’accompagnement de Diakonia, Caritas et CENADEP (D3C) qui a financé le Projet d’appui au renforcement des capacités du Cadre de Concertation de la Société Civile.