Lualaba: la société civile s’est réunie avec les responsables de structures de personnes à mobilité réduite

Ce samedi 2 novembre 2019, le Cadre de Concertation Provincial de la Société Civile du Lualaba a tenu une réunion avec les responsables de structures de personnes à mobilité réduite (vivant avec handicap ) et sourds muets. Au menu de la réunion étaient :

  1. Restitution de échanges entre le président du CCPSC et Mme la ministre national déléguée aux affaires sociales en charge des personnes vivant avec handicap lors de son séjour à Kinshasa,
  2. Recueillir leurs difficultés,
  3. Le sensibiliser à s’organiser sans rester bornés sur leur handicap physique mais considérer leurs capacités mentales dont certains normaux physique manquent,
  4. Planifier les activités vulgarisation des droits de personnes vivant avec handicap.
  5. Divers

Cette rencontre a connu la participation des personnes venues de plusieurs place, notamment de Luilu, kapata, musonoie, Lualaba gare, Tenke, Fungurume, kakanda et la ville de kolwezi.

Lors des échanges, cette catégorie de personnes a prouvé qu’elle dispose de capacités intellectuelles suffisantes. Plusieurs réalisations sont à signaler:

  • Ceux de Tenke ont fait un champ d’une superficie de 3 ha mais ils éprouvent des difficultés d’obtention des intrants agricoles.
  • Ceux de musonoie ont mené un plaidoyer avec les responsables de la santé pour des soins de santé gratuits. Ce plaidoyer a abouti. Aujourd’hui ils reçoivent gratuitement les soins.

Nous comptons uniquement sur notre propre force que sur les autorités qui ne font que de promesses irréalisables. Notre structure qui compte 190 membres vit grâce aux cotisations.

Ont déclaré les sourds muets presents

Il faut noter que la plus grande difficulté que connaissent les personnes vivant avec handicap c’est la pauvreté criante, la plupart d’entre eux sont à classés dans la catégorie de personnes indigentes. Cet état de choses fait qu’ils éprouvent d’énormes difficultés lors des deuils.

Face à tous ces problèmes, certaines résolutions ont été prises.

  1. Le CCPSC s’est engagé de mener un plaidoyer auprès du ministère provincial de l’AGRIPEL pour obtenir les intrants agricoles pour la structure de Tenke;
  2. Mener un plaidoyer auprès du gouvernement provincial pour obtenir une exemption aux frais d’inhumation des personnes vivant avec handicap et les membres de leurs familles ;
  3. Le CCPSC prendra en charge le transport et logement de la personne chargée de vulgarisation de droits de personnes vivant avec handicap.

Ainsi la réunion a pris fin dans une bonne ambiance.

Propos recueillis auprès de Me SChadrack MUKAD MWAY END NAW, Président du CCPSC / Lualaba

SK pour le CCNSC-RDC